2014

 

Ce livre rapporte un dialogue imaginé entre une fille et sa mère

où s’avouent les impuissances,

se revendique le droit d’être soi-même

et se découvre l’amour qui peut tout pardonner.

« … j’ai tant voulu m’emparer de la vie

et ouvert si grand les bras

que nos mains se sont lâchées

comme s’échappent des cerfs-volants … »